Le Ramadan, ce que dit le Coran et ce que disent les salafistes à propos de la Lune

L’Aïd el Fitr, jour de rupture du jeûne, annoncé le mercredi 6 juillet selon « la tradition ». Mais le 5 juillet selon « le calcul scientifique » :

 

Pour connaître la date officielle de la fin du Ramadan, les musulmans attendent le lundi soir où aura lieu la « nuit du doute ». Pendant cette soirée, et comme chaque année, les musulmans de France seront suspendus devant leurs écrans de télévisions ou d’ordinateurs. Si la Lune est visible, la rupture du jeûne aura lieu mardi. Dans le cas contraire, il faudra attendre mercredi.

En effet, le CFCM, instance représentative de l’islam de France, se réunira lundi soir afin de décider de la date officielle de la fin du mois sacré en fonction de l’accord entre les différentes organisations musulmanes, et surtout en fonction de la décision de certains pays musulmans et notamment de l’Arabie Saoudite.

Au risque de vous choquer, je ne vais pas attendre lundi soir pour connaître la fin du mois de Ramadan par les salafistes saoudiens, tenants d’une tradition obsolète. La fête de l’Aïd el Fitr, jour de rupture du jeûne, aura lieu « scientifiquement » le 5 juillet 2016 mais sera annoncé « traditionnellement » le mercredi 6 juillet dans la majorité des pays musulmans. J’en ai la certitude car je me base tout simplement sur le calcul scientifique et l’astronomie. Le haut conseil européen de la fatwa qui prône la détermination des dates du ramadan par les calculs scientifiques, indique que « pour le mois de Shawwal 1437 H, la conjonction lunaire aura lieu le lundi 4 juillet 2016 à 13h01, heure de Paris. Ainsi la vision du croissant lunaire sera possible le jour même dans la zone étendue à l’ouest d’Amérique latine ».

En effet, le Conseil français du culte musulman CFCM a décidé d’abandonner le calcul scientifique basé sur le calendrier lunaire, méthode contestée par les salafistes et les tenants d’une tradition d’un autre temps. Sous la pression des traditionalistes, Le CFCM va privilégier l’observation lunaire en référence au hadith, dit du Prophète : « Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et rompez le jeûne lorsque vous le verrez aussi ». Je comprends absolument le souci de la sauvegarde de l’unité des musulmans. Mais depuis quelques années, par souci de non division et d’alignement sur le Royaume des wahhabites, il nous arrive de commencer le Ramadan avec un jour de retard et/ou de jeûner le jour de l’Aïd el Fitr (qui sera annoncé le mercredi 6 juillet dans la majorité des pays musulmans). Le recours au calcul scientifique basé sur l’astronomie est le seul moyen d’éviter de tels incidents. Par ailleurs, cette méthode permettrait aux musulmans de France de pouvoir se projeter et se préparer en avance.

Je pense que ce hadith, dit du prophète, sur la vision de la Lune à l’œil nu, avait toute sa légitimité durant les siècles précédents où les sciences étaient peu évoluées. En effet, le prophète Muhammad (que le salut soit sur lui) avait utilisé les moyens de son époque.

Si le prophète était parmi nous aujourd’hui, il nous recommanderait le procédé du calcul lunaire. Sur la base de la révélation coranique, Dieu nous indique que la Lune obéit à des lois scientifiques. Elle effectue une orbite autour de la terre selon un calcul mathématique exacte. Vous n’avez qu’à méditer les versets ci-dessous, les mots calcul et exactitude sont répétés à maintes reprises :
– « Le soleil et la lune évoluent selon un calcul minutieux » (Coran 55.5)
– « Fendeur de l’aube, Il a fait de la nuit une phase de repos; Le soleil et la lune pour mesurer le temps avec exactitude. Voilà l’ordre précis conçu par le Puissant, l’Omniscient. » (Coran 6.96)
– « C’est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases avec exactitude afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Dieu n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. » (Coran 10.5)
– « Ils t’interrogent sur les nouvelles lunes – Dis : « Elles servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le pèlerinage » (Coran 2.189)
– « Et la lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu’à ce qu’elle devienne comme la palme vieillie. Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite » (Coran 36.39 et 40)

Je tiens à rappeler que le Coran est la révélation de Dieu, supérieur au Hadith (dit du prophète). Cependant, les salafistes ont tendance à privilégier les hadiths au détriment du Coran. Comment peut on faire prévaloir un hadith et laisser tous ces versets « scientifiques » du Coran qui répètent sans cesse « calcul minutieux », « compter », « déterminer avec exactitude », « mesurer avec exactitude », « ordre précis », « nombre », etc ? Pour ma part, je réfute cette conception archaïque de l’islam. Ô Salafistes vous avez votre conception de la religion et j’ai la mienne.

Enfin, j’appelle mes sœurs et frères musulmans, en vertu des ces deux versets, à se référer au Coran en se basant sur la Raison : « Nous leur avons, certes, apporté un Livre que Nous avons détaillé, en toute connaissance, à titre de guide et de miséricorde pour les gens qui croient » (Coran 7.52) et « En effet, Nous avons rendu le Coran accessible pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? » (Coran 54.17).

Bonne fête de l’Aid el Fitr, le 5 juillet selon la science ou le 6 juillet selon l’Arabie Saoudite.
 

Ce contenu peut aussi vous intéresser