La femme dans le Coran

La problématique de la femme musulmane

Comprendre l'Islam
Etre une femme n’est pas toujours facile quels que soient la société, l’endroit et l’époque ! Etre une femme et musulmane de surcroit cela rend les choses encore plus compliquées ! La femme musulmane se trouve prise en otage entre deux modes de pensées opposés l’un à l’autre mais complètement éloignés de sa réalité et de son essence porteuse de vie et de mouvement. Il y a d’un côté, les musulmans extrémistes ultra-orthodoxes qui veulent faire d’elle un être dont le rôle se limite à une fonction de procréation allant jusqu’à occulter, son corps, son existence et son rôle social. D’un autre côté, il y a une certaine vision occidentale, qui veut faire d’elle une éternelle opprimée qui a légué l’utilisation de son intelligence à la gent masculine !
La décadence de la pensée dans le monde musulman et la sous-culture qu’elle a produite, a eu pour conséquence l’oppression de la femme au nom de la religion ! Les textes sacrés ont souvent été lus et interprétés pour légitimer un comportement traditionnel, tribal et misogyne. L’argumentaire n’en demeure pas moins très approximatif !
Qu’en est-il vraiment ? Comment faire la distinction entre l’esprit initial et la volonté d’insuffler plus de justice par les textes fondateurs et les ajouts apportés au fil de diverses interprétations par les contextes sociopolitiques et culturelles des générations postérieures ? Comment ne pas tomber dans l’amalgame de l’interprétation qui fait loi et qui est, au fil du temps, sacralisée au détriment du texte sacré lui-même ?
Il est plus qu’urgent aujourd’hui de revenir à la source et d’analyser le texte coranique avec une perspective éloignée des exégèses du 12ème siècle qui représentent un véritable anachronisme par rapport à la vie du 21ème siècle.
 
La femme dans le Coran
Commençons par le récit de la création, qui nous a toujours été présenté et notamment par les autres traditions scripturaires comme étant à l’origine de la nature pècheresse de la femme qui doit être contrôlée par l’homme ! Dans le Coran il n’y a aucune chronologie dans la genèse.

Sourate 4 verset 1 :

« O hommes, Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’une seule âme et a créé d’elle son conjoint et delà a fait propager beaucoup d’hommes et de femmes… »
Dans ce verset, Dieu nous indique que l’être humain a été créé d’une seule âme sans préciser son genre. Nafs en arabe veut dire âme, elle ne désigne ni un homme ni une femme mais une âme humaine.

Le texte coranique, loin d’enfermer la femme dans des rôles traditionnels, tout aussi importants, de mère d’épouse ou de sœur, nous donne des images de femmes avec des profils très variés et valorisants allant de Bilqis la femme de pouvoir qui a régné sur le royaume de Saba avec justice et intelligence, Assia la femme de Pharaon qui a recueilli Moise et l’a élevé comme son propre fils en restant loin de l’injustice de son époux, Sarah la femme de Abraham qui s’est entretenue avec les anges émissaires de Dieu jusqu’à Marie le modèle de piété qui est élevée au rang de la dignité prophétique dans la sourate des prophètes.

Ce contenu peut aussi vous intéresser